• Michel Chlastacz

Protection tempête maximale au pays de la Reine du crime


C’est une ligne ferroviaire-culte et, en même temps, l’axe essentiel qui dessert la Riviera britannique. Ligne située dans cette région du Devon chère à Agatha Christie, la plus célèbre auteure de l’histoire du roman policier britannique et mondial. La Reine du crime, dont la demeure de Torquay est desservie par une petite antenne de la ligne, y localise nombre de ses romans et nouvelles* dont les intrigues se nouent dans les trains ou autour de cet axe Londres-Exeter-Plymouth-Penzance.

Il s’agit aussi d’une ligne extrêmement fragile dans sa partie entre Exeter et Newton Abbot (35 km), où elle s’installe au ras de la côte entre localités balnéaires, routes et plages.

Les tempêtes désastreuses de février 2014 ont d’ailleurs emporté une partie de cette section et obligé à interrompre le trafic durant deux mois. Menace renouvelée cette année sans dommages notables.

Aussi depuis le 20 janvier 2020, Network Rail, gestionnaire d’infrastructures du réseau ferré britannique, a entrepris une consultation durant six semaines auprès des habitants du secteur.

L’objectif sera de construire une longue digue de protection entre voie ferrée réalignée, falaises et plages, qui ne seraient accessibles qu’à pied via des sentiers de randonnée et des passages créés sous la voie reconstruite.

*ABC contre Poirot, Dix petits nègres, L’Express de Plymouth, Le Retour d’Hercule Poirot, Le Miroir du mort, Le Dernière énigme