• Michel Chlastacz

Bombardier mainteneur des rames à grande vitesse chinoises


Le 26 janvier 2020, China State Railway Group, l’exploitant du réseau ferré chinois, et Bombardier Sifang Transport (BST), la filiale chinoise (à 50/50) du groupe Bombardier Transport, ont signé un contrat d’un montant équivalent à 321 M€ (2,45 Mds yuans) pour la maintenance de 656 voitures de trains à grande vitesse de cinq séries différentes. Des voitures qui entrent dans la composition de 71 rames à grande vitesse auxquelles BST a participé à la construction.

Cet accord succède à un contrat précédent qui avait été « réalisé avec succès » en 2019 et dans les mêmes conditions pour un total de 560 voitures de trains à grande vitesse. Le nouveau contrat prévoit ainsi que l’ensemble des véhicules concernés soient révisés d’ici la fin de 2020 dans les sites de BST ou dans les centres de maintenance du réseau avec des équipes BST.

Jianwei Zhang, président de Bombardier Transport Chine, estime qu’en Chine, Bombardier « réunit une expertise intégrée en services de conception de fabrication et de maintenance pour appuyer les objectifs stratégiques de [ses] clients », et ce serait ce qui expliquerait leur confiance renouvelée.

Une démarche évolutive au fil des années depuis la vente, la production sur place et le transfert de technologies afin d’aboutir aujourd’hui à un service complet bout en bout *.

*L’ultime étape serait-elle l’exportation de matériels désormais « Made in China » d’origine Bombardier ?