• Jean-François Belanger

Lyon est devenu une Zone à Faibles Emissions


Après l’année 2019, qualifiée de pédagogique et de sensibilisation, le régime « Zone à Faibles Emissions » (ZFE) est effectif depuis le 1er janvier sur le périmètre défini par la Métropole de Lyon.

Depuis ce 1er janvier, le périmètre concerné par ce dispositif ZFE porte sur les communes de Lyon, Villeurbanne, Bron et Caluire, qui représentent à elles seules, la quasi-totalité des habitants exposés aux concentrations polluantes.

Depuis ce 1er janvier, où la nouvelle règlementation est applicable, 250 panneaux ont donc été mis en place à l’entrée, à la sortie et à l’intérieur de ce périmètre. L’accès à cette ZFE est donc uniquement autorisé aux véhicules de transports de marchandises, Poids Lourds (PL) et Véhicules Utilitaires Légers (VUL), munis des vignettes Crit’Air 1, 2 et 3.

Aussi, depuis cette date, les véhicules dont l’accès est interdit, sont sanctionnables d’une amende d’un montant de 68 € pour les VUL et de 135 € pour les PL.

Dérogations…

Des dérogations permanentes sont cependant accordées aux véhicules d’intérêt général (pompiers, ambulances…). D’autres, pour une durée de trois ans, en faveur des acteurs économiques ayant des difficultés économiques pour investir dans de nouveaux véhicules…, et, enfin, d’une durée temporaire, étudiées de façon ponctuelle à l’occasion d’événements, fêtes…

Mesures d’accompagnement pour les entreprises

Parallèlement, des aides sont attribuées pour l’achat ou la location longue durée d’un VUL, PL ou triporteur, neuf ou d’occasion, fonctionnant au GNV, électrique ou hydrogène. Elles peuvent concerner jusqu’à trois véhicules pour chaque entreprise domiciliée dans la Métropole.

Pour celles installées dans le périmètre ZFE, le nombre de véhicules pouvant bénéficier de cette aide est doublé. Ces aides se situent dans une fourchette allant de 300 à 13 000 € par véhicule.

A noter que, dès l’année prochaine, cette règlementation sera encore plus restrictive, et que la ZFE sera uniquement accessible, pour les transports de marchandises, aux vignettes Crit’Air 1 et 2.