• Michel Chlastacz

Le Léman Express inauguré des deux côtés


Le 12 décembre 2019, deux trains partis respectivement de Genève-Cornavin et de La Roche-sur-Foron, se sont rencontrés dans la nouvelle gare souterraine de Genève Eaux-Vives, pour célébrer la naissance du Léman Express nouveau réseau express régional transfrontalier franco-suisse.

Inauguré en l’absence d’Elisabeth Borne, ministre des Transports, et de Jean-Pierre Farandou, président de la SNCF retenus à Paris par « l’actualité sociale ».

C’est donc Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, qui était la vedette politique de l’événement côté français...

Un projet concrétisé après de nombreuses années de travaux. En Suisse ils ont consisté à créer une liaison souterraine urbaine avec cinq nouvelles gares entre la gare de Genève Cornavin et la frontière française, un investissement considérable de 1,4 Md€.

En France les 612 M€ investis (dont 52 % Région Auvergne-Rhône-Alpes) ont concerné la mise en souterrain de la ligne entre Annemasse et la frontière, le remodelage de la gare d’Annemasse, l’automatisation de la signalisation d’Annemasse à La Roche-sur-Foron et dans l’adaptation de 18 gares, plus l’acquisition de 17 rames Regiolis Alstom dédiées.

Le Léman Express, qui concerne 230 km de ligne (dont 167 km en France) et 45 gares (22 en France) sera emprunté quotidiennement par 50 000 voyageurs*.

* Un dossier sera consacré au Léman Express dans notre N°33 de janvier 2020.