• Michel Chlastacz

C’est reparti pour le Barreau Picardie-Roissy


La visite à Amiens du Président de la République les 21 et 22 novembre 2019 a été l’occasion de relancer le calendrier de réalisation du Barreau Picardie-Roissy, pour lequel « l’horizon 2025 sera tenu », a affirmé le Chef de l’État.

Du 2 décembre 2019 au 31 janvier 2020, SNCF Réseau lance une dernière phase de concertation qui précède l’enquête publique à venir courant 2020.

Le projet, qui avait fait l’objet d’un débat public au printemps 2010, est en quelque sorte la correction d’une erreur initiale avec la construction de la gare Haute-Picardie TGV dite « gare des betteraves ».

En effet, non seulement la LGV Nord évite Amiens mais, alors qu’elle croise la rocade Rouen-Amiens-Reims à moins de 10 km au sud de la gare Haute-Picardie, aucun raccordement n’a été construit entre les deux lignes*.

Le Barreau consiste dans la construction d’une double voie de 6,5 km qui partirait de la ligne classique Paris-Amiens entre Survilliers-Fosses et Louvres, et rejoindrait Roissy via la LGV d’interconnexion qui relie les LGV Nord, Est et Sud-Est à l’est de l’Île-de France.

Un projet à 356 M€

Le projet qui totalise un montant de 356 M€ comporte, outre le Barreau lui-même, des aménagements de voie et de signalisation dans les gares d’Amiens, de Chantilly et de Survilliers (en sus, quais de correspondance avec le RER-D). Auxquels s’ajoute la construction d’une voie et d’un quai dédiés en gare de Roissy aéroport.

Le scénario de desserte envisagé serait un mixte de type TGV+ TER. Deux allers-retours TGV dits « inter-secteurs » avec origine/terminus Amiens et desserte de Creil, plus 3 allers-retours TER Amiens-Creil-Roissy.

Ils seront complétés par une desserte TER Hauts-de-France cadencée en heures de pointes à la demi-heure entre Roissy et Creil, et à l’heure entre Roissy et Compiègne.

Soit au total 6 allers-retours TER Creil-Roissy (en sus des 2 TGV et des 3 TER d’Amiens) et 17 allers-retours Compiègne-Roissy.

* Cette solution aurait l’inconvénient d’utiliser des sillons sur une plus grande longueur de LGV sans desservir finement le territoire.