• Pierre Cossard

IDFM crée son service minimum


Pour faire face à la grève des transports qui paralyse l’Ile-de-France depuis le 5 décembre 2019 dans le cadre de la contestation de la réforme des retraites, IDFM (Ile-de-France Mobilités) a décidé de mettre en œuvre son propre service minimum à compter du 11 décembre.

Un total de 220 bus et cars a donc été affrété auprès de sept compagnies privées (Keolis, Transdev, RATPDev, SAVAC, etc.) pour proposer 25 000 places chaque jour.

Le dispositif vise à permettre aux Franciliens habitant en grande couronne de disposer d’une alternative en matière de déplacement pour se rendre dans la capitale.

Ces véhicules viendront en renfort des lignes existantes, et seront utilisables dans le cadre de la tarification en vigueur.