• Michel Chlastacz

Matériels nouveaux et interrogations pour le tram T 9


Le 3 décembre 2019, aux nouveaux ateliers tram d’Orly-Les Saules, les partenaires locaux, régionaux et nationaux du tramway T 9 ont célébré l’arrivée de la première rame destinée à la ligne.

Cette « Rame-lumière », est la première d’une série de 21 exemplaires en construction jusqu’à fin 2020 sur le site Alstom de La Rochelle. Elle représente le nec plus ultra de la gamme Citadis X 05 du constructeur avec ses larges baies, ses 45 m de longueur et sa capacité de 314 passagers.

Fin 2020, le T 9 reliera sur 10 km en trente minutes, et en desservant 19 stations, la Porte de Choisy au centre-ville d’Orly. Avec un flux espéré de 80 000 voyageurs/jour à la cadence de 4 à 5 minutes en pointes.

La Région Île-de France, le département du Val-de-Marne et la Communauté Grand Orly-Seine-Bièvre ont apporté 77,5% des 404 M€ du projet (plus 74,75 M€ pour les matériels côté IDF Mobilités), et tous militent pour un prolongement de la ligne à Orly-Aéroport connecté à la ligne T 7.

Reste qu’on ne dépasse pas la conception RATP d’exploitation tramway ligne par ligne issue du métro. Ce qui ici limite « l’effet réseau » à Porte de Choisy*, et que l’absence d’un centre de maintenance commun aux si proches lignes T 7 et T9 alourdit les coûts.

Serait-ce contradictoire avec la concession de l’exploitation du T 9 à Keolis ?

* Les voies de garage du T 9 sont parallèles à celles du T 3 mais une connexion quai à quai n’a pas été envisagée...