• Michel Chlastacz

Dès 2020 l’Ukraine se rattachera à la voie européenne


Le 29 novembre 2019, lors d’une conférence de presse à la gare frontière polono-ukrainienne de Mosciska, le président des Chemins de fer ukrainiens, Jehven Krawiec, a annoncé qu’en 2020, Lviv, métropole occidentale du pays, sera reliée à l’Union européenne par une voie ferrée d’écartement standard.

Un retour de l’histoire ferroviaire, la ligne Cracovie-Lviv* ayant été construite à cet écartement de 1858 à 1861, quand la région appartenait à l’Empire austro-hongrois.

Les aléas historiques ont conduit à la coupure entre écartements standard (1,435 m) et russe (1,524 m), avec de complexes aménagements, organisés autour d’interpénétrations transfrontalières des deux écartements, chantiers de transbordement fret et installations de changements d’essieux.

En visant des relations directes Lviv-Vienne/Prague, il s’agit d’abord de relier Cracovie à Lviv en 3 h 30 au lieu d’au mieux cinq heures aujourd’hui avec changement de train avec les rames Hyundai Rotem ukrainiennes, qui vont jusqu’à la gare polonaise de Przemysl équipée des deux écartements.

Première étape en 2020 avec mise à trois files de rails d’une voie de la ligne sur 70 km de Mosciska à Lviv-Sklinow à l’ouest du centre-ville près de l’aéroport. Avant l’insertion d’une voie de 1,435 m et quais dédiés en gare de Lviv.

*Appelée Lemberg par les Autrichiens après les partages de la Pologne au XVIII è siècle et avant de reprendre son nom polonais de Lwow de 1919 à 1939.