• Pierre Cossard

Sale COUP pour le free-floating


La société de scooters électriques en libre-service COUP, filiale du groupe Bosch, a annoncé le 25 novembre 2019 qu’elle mettrait prochainement fin à son service à Paris comme dans les autres villes où elle s’était implantée. La date du 15 décembre est actuellement évoquée, du moins pour l’Allemagne.

À ses clients parisiens, l’entreprise a tenu à préciser sur Twitter : « Vous pouvez continuer à utiliser COUP comme d’habitude, jusqu’à l’arrêt du service. Si vous avez des minutes non consommées d’un pack de minutes prépayées, elles vous seront bien sûr remboursées. Vous pouvez par ailleurs continuer à profiter de vos trajets gratuits si vous en avez, jusqu’à ce que le service soit interrompu ».

Arrivé dans l’Hexagone en 2017, en pleine période d’euphorie sur le marché du free-floating dans les agglomérations européennes, COUP dispose de 2200 scooters dans une quinzaine de villes.

Comme beaucoup d’entreprises créées sur la base du service en libre-service (vélos, trottinettes, scooters, voitures électriques, etc.), COUP n’a jamais réussi à pérenniser, voire à trouver, un modèle économique fiable.