• Michel Chlastacz

Les Suisses veulent remettre à l’heure la ligne des Horlogers !


Une étude du consultant helvétique Marcus Rieder réalisée en 2016 à l’initiative de la municipalité de La Chaud-de-Fonds (Canton du Jura) revient aujourd’hui en lumière. En raison du développement espéré des relations ferroviaires transfrontalières via le RER Léman Express qui sera en service le 15 décembre 2019 de Genève à Annemasse.

L’étude concerne la section Morteau - Le Locle de Besançon - Le Locle, ligne des Horlogers*. Elle constate les profondes différences d’offres entre partie suisse et partie française de cette ligne transfrontalière où, aux 18 allers-retours journaliers suisses, ne correspondent que trois allers-retours français !

En résultat, une part modale du rail de 3% dans les déplacements transfrontaliers, tandis que 13 000 véhicules empruntent chaque jour la route parallèle du Col des Roches.

Faute d’ERTMS, les autorails X 73500 SNCF n’accèderont plus au Locle en 2021. L’étude propose de prolonger les trains suisses à Morteau. La section Morteau-Le Locle serait cédée par Bourgogne-Franche-Comté à un Groupement européen de Coopération Transfrontalière.

La maintenance et l’exploitation de la section, préalablement modernisée et électrifiée, seraient concédées à l’opérateur neufchâtelois et les correspondances avec Besançon se feraient quai à quai à Morteau.

* Dénomination liée à l’histoire de cette industrie dans la contrée. Voir FNAUT Infos n°279, novembre-décembre 2019.