• Michel Chlastacz

Passages à niveau surveillés en République tchèque


Le PN de l’avenir sera « intelligent », à l’inverse de certains automobilistes qui croient toujours que c’est le train qui doit s’arrêter aux passages à niveau...

SZDC, gestionnaire d’infrastructures ferroviaires tchèques équivalent de SNCF Réseau, expérimente depuis près de deux ans à Uvaly près de Prague un nouveau système de surveillance sécurité des PN. Il associe vidéo-surveillance avec caméras enregistreuses et équipements de radars de contrôle de vitesse.

Il ne s’agit pas seulement de prévention des risques d’accident, mais aussi, le contrôle de vitesse à l’appui, de surveiller le comportement des conducteurs. Notamment ceux de camions qui, en roulant trop rapidement sur le platelage (la partie de la route passant sur les voies) des passages à niveau détériorent la route et les voies.

Le système surveille aussi les nombreux piétons et cyclistes qui franchissent le PN au dernier moment avant le passage d’un train.

SZDC voudrait développer le système en coopération avec les municipalités qui bénéficieraient du produit des amendes* acquittées par les contrevenants repérés par les caméras de surveillance !

Le nouveau système a permis de faire passer les infractions de 375 à 131 en dix mois. Il devrait être mis en place sur une trentaine de PN sélectionnés.

* Soit l’équivalent de 194 € d’amendes pouvant être assorties de six mois de retrait de permis avec forte perte de points à la clé...