• Pierre Cossard

Flixbus mise sur l’hydrogène


Selon le site sustainable bus, l’opérateur Flixbus et Freudenberg Sealing Technologies discutent d’un projet de réalisation d’un autocar fonctionnant à l’hydrogène, disposant d’une autonomie de 500 kilomètres, avec un temps de recharge de l’ordre de 20 minutes. Pour l’instant, aucun constructeur n’est encore intégré au projet.

FlixBus a déjà lancé un essai utilisant des bus électriques alimentés par batterie sur deux itinéraires (courts), l'un en France et l'autre en Allemagne. Ce dernier a été lancé fin 2018 sur la ligne Francfort-Mannheim et est exploité par un bus BYD. En France, un bus Yutong est en service.

Pour Flixbus, les caractéristiques de performance doivent correspondre à celles des bus longue distance à moteur Diesel.

Dans un premier temps, une flotte représentative de 30 véhicules sera équipée d'un groupe motopropulseur hybride (combinant module de pile à combustible et batteries) pour valider les performances du système. Les deux sociétés visent également un financement public dans le cadre du «Programme national d'innovation sur l'hydrogène et la technologie des piles à combustible» (NIP) en Allemagne.

Freunderberg, spécialiste allemand de la réduction des émissions

a renforcé dès 2018 son expertise en matière de piles à combustible en acquérant des parts du fabricant de piles à combustible Elcore et de sa société sœur Elcomax à Munich, en Allemagne. Elle a aussi acquis une participation majoritaire dans le fabricant américain de batteries, XALT Energy.

#Hydrogène #Performances