• Pierre Cossard

Et Orbiky créa le semi-floating


Oribiky a créé un nouveau mode d’utilisation des vélos électriques partagés qui veut à la fois répondre aux besoins de mobilité courte et moyenne distance (de 1 à 10 kilomètres) et s’adapter aux nouvelles exigences des collectivités désireuses d’organiser l’usage des modes doux sur leurs territoires.

Les utilisateurs localisent un vélo électrique, le déverrouillent avec leur smartphone, font leur trajet, puis déposent le vélo dans un parking à vélos ou une zone autorisée par les communes. À Paris par exemple, 6000 emplacement ont été référencés. Le service fonctionne avec une application mobile compatible avec iPhone et Android.

Cette nouvelle organisation, appelée semi-floating, a été rendue possible grâce à un algorithme spécifique. En complément du cadenas intelligent, les vélos sont munis d’une chaîne qui leur permet d’être attachés en toute sécurité.

Le vélo électrique d’Oribiky dispose d’un cadre en alliage d’aluminium de classe 6061, durable et résistant à la corrosion, et sont donnés avec une autonomie de 100 kilomètres. Ils disposent également d’un support de téléphone et d’un chargeur USB.

Oribiky propose deux systèmes de location : un abonnement mensuel pour les utilisateurs qui effectuent plus de huit trajets par mois, et un système de paiement à la minute, sans charge additionnelle et sans minimum d’utilisation.

#Vélo #Electrique