• Jean-Philippe Pastre

SNCF : échange guichets contre buralistes


Les terminaux mis à disposition des buralistes pour la vente de billets SNCF en Bourgogne Franche-Comté.

Lors d'une conférence tenue le 17 juillet 2019 associant la région Bourgogne Franche-Comté (représentée par Michel Neugnot, vice-président en charge des transports à la région -entre autres-), et la Direction régionale SNCF représentée par Eric Cinotti, DG, et Gurwan Balboux, son directeur marketing et relation clientèle, de nouveaux canaux de vente de titres ont été mis en avant.

Ainsi la région Bourgogne Franche-Comté fait-elle partie des premières à avoir ouvert depuis le 8 juillet 2019 la vente de billets TER et TGV via des buralistes volontaires. Ceux-ci doivent toutefois répondre aux critères de pérennité de la SNCF.

Ils sont rémunérés entre 1,5% (grandes lignes) et 4% de commission (billets TER). Eric Cinotti n'affiche pas d'objectif, mais souhaite "avoir plus de points de vente cumulés qu'aujourd'hui" sur son ressort territorial. Un premier établissement, sis à Tavaux (Jura) commercialise d’ores-et-déjà les billets TER et TGV.

Ce nouveau canal permet l'achat en CB, espèces et chèques. Les buralistes auront accès à l'application SNCF et imprimeront les billets sur un ticket de format type reçu CB. Aucune formation spécifique n'est prévue, hormis la mise en mains des terminaux, ce qui peut sembler hasardeux et générateur d'erreurs, vu le maquis des tarifications SNCF.

Un vrai souci sachant que les opérations d'après-vente (échanges, remboursement, abonnements) et pour tous les cas où les sites internet ou la ligne 36 35 de la SNCF seraient inaccessible ou se déclareraient incompétents, le recours aux guichets SNCF reste nécessaire.

Un facteur qui imposera de nombreux kilomètres aux habitants Bourguignons et Franc-Comtois, car l'ambition affichée conjointement par la région et la SNCF dans la convention TER est de ne plus avoir que 23 gares dotées de guichets en 2021 (contre 39 aujourd'hui). Autres points de vente que la SNCF souhaite développer : les "agents de service du territoire" se déplaçant de permanences en permanences.

Michel Neugnot, vice-président

en charge des transports à la région.​

Lors de cette conférence, suite à de nombreuses plaintes de voyageurs piégés par la politique mise en place en Bourgogne Franche-Comté et la SNCF supprimant les contrôleurs et le « tarif de bord », il a aussi été évoqué l'apparition d'un « tarif exceptionnel ».

Il est réservé aux arrêts sans terminaux ou aux personnes n'ayant pu trouver de moyen de paiement en gare (espèces, chèques), et exige une présentation spontanée du voyageur aux équipes de contrôle. Le surcoût est compris entre 1 et 9€ suivant la tranche kilométrique…

Eric Cinotti, DG régional de la SNCF, et Gurwan Balboux, son directeur marketing et relation clientèle.

#Ferroviaire #Guichets #Terminaux