• Michel Chlastacz

LOM : des sociétés de financement dédiées pour les infrastructures


Un amendement à la Loi d’Orientation des Mobilités (LOM) présenté par le gouvernement et initié par la région Occitanie-Pyrénées-Méditerranée et sa présidente Carole Delga, a été adopté le 14 juin à l’Assemblée nationale durant la discussion de la LOM.

Il vise à la « création de sociétés dédiées au financement des infrastructures terrestres ». Une démarche qui inclue le domaine ferroviaire et qui vise, dans le cas de la région Occitanie, le financement des LGV Bordeaux-Toulouse et Montpellier-Perpignan, pour lesquelles des études impulsées par la région en 2017 avaient permis d’ouvrir cette nouvelle piste.

Selon Carole Delga, forte du soutien des élus régionaux de tous bords et de nombreux acteurs économiques, « c’est une étape déterminante pour la réalisation des deux LGV que nous défendons […] Parce qu’elles permettront de mobiliser des ressources nouvelles et des financements innovants ».

Au-delà de la grande vitesse, cet amendement doit être mis en regard avec un autre attendu de la LOM qui permet la prise en main de la gestion de lignes de TER par les régions, une option également préconisée par la région Occitanie, et ce plus que l’ouverture à la concurrence.

On peut voir ici un élargissement du domaine de cette gestion, qui inclurait les infrastructures et leur développement. Ce qui toutefois pose la question du statut de ces lignes, comme de leur place dans le Réseau Ferré National (RFN).

Inscrivez-vous à la newsletter de Mobilités Magazine

#LOM #OccitaniePyrénéesMéditerranée