• Michel Chlastacz

Des TER cadencés entre Bade-Wurtemberg et Grand-Est


Le 24 mai 2019 à Stuttgart, Winfried Hermann, ministre des Transports du Land de Bade-Wurtemberg, et David Valence, vice-président de la région Grand Est chargé des Transports, ont signé une « déclaration d’intention favorisant la mobilité ferroviaire transfrontalière entre les deux territoires ».

L’objectif affiché est de préparer « un appel d’offres commun pour des services de transport ferroviaire transfrontaliers » pour un service applicable à la fin de 2024.

Côté relations Grand Est-Bade Wurtemberg, il concerne les relations Strasbourg-Lauterbourg-Worth* (68 km dont 56 km en France), Strasbourg-Kehl-Offenburg (22 km dont 7,5 km en France) et Mulhouse-Müllheim (22 km dont 18,5 km en France).

Dans le cadre acté en avril dernier entre Grand Est, Sarre et Rhénanie-Palatinat, s’ajoute un « marché de service commun prévoyant l’acquisition de nouveaux matériels ferroviaires transfrontaliers (communs) compatibles sur les réseaux français et allemand (destinés) aux dessertes du Grand Est avec (les trois länder) ce qui optimiserait le dimensionnement et l’entretien du parc ».

Si les conditions-cadre de l’appel d’offres seront fixés dans les semaines à venir, les partenaires visent une desserte cadencée à l’heure sur Mulhouse-Müllheim (ligne inclue dans le projet « Bresgau S-Bahn 2020 ») et à la demi-heure sur Strasbourg-Kehl-Offenburg.

* En correspondance via le tram-train ou en relation directe avec Karlsruhe ?