Fond-MM_edited.jpg
  • Hubert Heulot

Bus électriques : Nantes s’inspire de Genève


© Hubert Heulot)

Le nouveau bus électrique passera toutes les 2’30’’ et transportera jusqu’à 180 personnes à chaque fois.

A Nantes, le nouveau bus électrique emporte ses premiers passagers dans quelques jours, début juin, et ce pour des essais pendant quelques semaines. La mise en service débutera fin septembre avec six exemplaires.

Le nouveau service porte sur 22 véhicules pour, d’ici la fin de l’année, assurer, à une fréquence de 2’30’’ entre deux passages, la desserte d’une ligne démarrée avec 23 000 passagers par jours en 2006, fréquentée par 43 000 passagers aujourd’hui, et 56 000, selon les prévisions l’an prochain. « Même au rythme d’un bus toutes les 2’30’’, nous laissons des gens à quai aujourd’hui », indique Damien Guarrigue, le « Monsieur bus » de Nantes Métropole.

Pour accomplir ce bond de fréquentation, la taille des bus passe de 18 m à 24 m, leur capacité de 120 à 150 personnes (180 quand les passagers y sont serrés), et ils deviennent biarticulés.

Dans ce format et à batteries, il n’y en a qu’un autre bus qui fonctionne ainsi en Europe, à Genève, depuis un an. Même technologie, éprouvée : des bus Hess, des batteries ABB et le système de recharge rapide TOSA. « Le choix du bus électrique, nous l’avons fait parce que la ligne comportait très peu de pente et offrait peu de surprises puisqu’elle était en site propre », indique Damien Guarrigue.

© Hubert Heulot