Fond-MM_edited.jpg
  • Jean-François Bélanger

La Via Rhôna fait revivre la ligne du Tonkin


Les aménagements d’une vélo-route de 3,2 kilomètres de voie verte supplémentaires, entre Saint-Gingolph et Locum, ont été inaugurés le 11 mai 2019. Ils ont été réalisés pour partie sur des emprises laissées disponibles de l’ancienne voie ferrée, dite du « Tonkin » pour laquelle une décision est attendue par les promoteurs de sa réouverture avant la fin de l’année.

Dans ce territoire à la frontière franco-suisse, une section de 300 mètres, à l’embouchure de la Morge, avec la création d’un pont cyclo-pédestre, le Pont de l’Amitié, complètent ainsi la Via Rhôna, vélo-route d’intérêt national et européen, labellisée EuroVélo17, qui reliera à terme le lac Léman à la Méditerranée, soit 145 kilomètres en Haute-Savoie, de Saint-Gingolph à Seyssel.

Le coût de la réalisation de ce nouveau tronçon s’élève à 2,81 M€, supporté à hauteur de 1,29 M€ par le Département de la Haute-Savoie, 83 K€ par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, 310 K€ par la commune de Saint-Gingolph, 150 K€ par l’Etat, et 130 K€ d’euros par la Compagnie Nationale du Rhône…

Une deuxième phase concernant la réalisation de 900 mètres complémentaires de voie verte, avec des travaux de stabilisation géotechnique des quais et de mise en valeur touristique, de la place de la Morge à la plage municipale, interviendra de janvier 2020 à mars 2021.

Cette inauguration s’inscrit parallèlement au processus engagé par l’association RER Sud-Léman œuvrant pour la réouverture au service voyageur de cette voie ferrée Léman Sud, entre Saint-Gingolph et Evian-les-Bains.

Dans un premier temps, il conviendra de prolonger les rames Domino qui sont terminus à Saint Gingolph jusqu’à Evian. A la suite d’une entrevue à Lyon d’élus suisses et français avec les représentants du conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes, son président, Gérard Grandcollot, se félicite du soutien apporté par le président Laurent Wauquiez et des 395 K€ engagés par la collectivité pour une deuxième phase d’études.