• Michel Chlastacz

Pluie d’investissements chinois sur les rails serbes


Le 30 avril 2019 à Belgrade, le gestionnaire d’infrastructures des Chemins de fer Serbes (JZS), l’Export-Import Bank of China et le groupe d’ingénierie chinois CRBC ont signé deux contrats de modernisation ferroviaire pour un montant total de 1,07 Md€.

Le premier finance la remise à niveau de la ligne Belgrade-Subotica, partie serbe de l’axe international Budapest-Belgrade, pour un montant de 943 M€. Ce projet porte sur la mise à double voie de 108 km, la construction de sections nouvelles et d’ouvrages d’art dont un viaduc de 1,6 km, la réhabilitation de neuf gares et la construction de trois nouvelles. Des opérations qui seront réalisées par les groupes d’ingénierie et de travaux public chinois CRI et CCCC.

Le second contrat vise à moderniser 286 km de la ligne Belgrade-Nis-frontière macédonienne, pour un montant de 760 M€. Il concerne la création de sections à double voie et la réhabilitation de l’ensemble des infrastructures (voies, caténaires, signalisation). Ces contrats totalisent les deux-tiers des investissements ferroviaires serbes à l’horizon 2025.

Après l’accord conclu avec les MAV (Chemins de fer hongrois) pour la mise à 200 km/h de la partie hongroise de la ligne Budapest-Belgrade, le choix de la réhabilitation de ces deux parties serbes du corridor n’est pas fortuit, puisqu’il aboutit aux ports de Salonique et du Pirée gérés par des groupes chinois. Des ports qui sont aujourd’hui les têtes de pont européennes des fameuses Routes de la Soie !