• Michel Chlastacz

Trains et tramways avancent à Malaga


D’un côté, il y a le réseau des Cercanias (banlieues) qui prend la forme souterraine d’un RER avec deux lignes totalisant 69 km dont une va au sud vers Fuengirola en desservant l’aéroport de « Malaga Costa del Sol ». Ces lignes pénètrent au cœur urbain dans le quartier d’Alameda au-delà de la gare centrale RENFE de Malaga Maria Zembrano.

De l’autre, c’est le « métro léger » - un tramway en partie souterrain - créé en 2014 qui se développe également sur deux lignes totalisant 11,3 km et 17 stations desservies par 14 rames triples Urbos 3 de CAF. Qui ont transporté 17,1 millions de voyageurs en 2018.

Après la crise de 2008 qui, ici comme dans métropoles espagnoles, a ralenti les travaux, Malaga relance ses projets pour améliorer l’existant. En accroissant la capacité de la ligne C 1 dont le tiers des 30 km est à voie unique, réduisant la cadence à un train toutes les 20 minutes dans chaque sens. L’extension de la ligne C1 jusqu’à Marbella parallèlement à l’autoroute et la création de voies dédiées feraient passer le trafic annuel des Cercanias de 10,5 à 36 millions de voyageurs.

« Pousser » le tramway au plus près du centre-ville, c’est ce que visent les travaux en cours avec le percement d’un tunnel sous la rivière Guadalmedina et la mise en correspondance de la station « El Perchel » commune aux deux lignes avec le réseau des Cercanias. Le prolongement se terminera sur la chaussée et sera en service fin 2020.