• Michel Chlastacz

Des bateaux sur rails aux confins de la Baltique


Ici, on ne se demande pas « les petits bateaux ont-ils des jambes ? ». Jambes ou pas, il leur arrive de circuler sur rails. Juste le temps de franchir des biefs à fort relief en raison des bourrelets morainiques qui séparent les nombreux lacs de cette région du nord-est de la Pologne, des lacs reliés par le Canal d’Elblag.

Construit par étapes, de 1844 à 1862, par l’ingénieur néerlandais Georg Steenke, il relie sur 82 kilomètres les lacs de Mazurie (ex-Prusse-Orientale) avec le delta de la Vistule. Afin de franchir les bourrelets et rattraper une différence de niveaux de 103,4 mètres sur 9,6 kilomètres du parcours, le concepteur du canal a alterné les sas et écluses classiques avec de curieuses « pentes d’eau » qui, réunies, totalisent plus de deux kilomètres.

Il s’agit en fait de remontées mécaniques sur rails sur lesquelles roulent des berceaux métalliques où l’on installe les bateaux. Un ensemble de remontées à câbles actionnées par la force hydraulique, elle-même fournie par des moulins installés sur l’eau !

Aujourd’hui, le canal n’assure plus que des fonctions touristiques mais, pointes estivales à la clé, la demande peine à être satisfaite. Les embouteillages de bateaux avec de longues attentes de franchissement des biefs sur rails sont fréquents en haute saison.

Aussi, les élus locaux proposent de renforcer l’offre en revitalisant une ligne ferroviaire parallèle avec la mise en service de navettes de trains composés de wagons… porte-bateaux !