• Michel Chlastacz

États-Unis : Amtrak choisit Siemens


L’AAR (Association of American Railroads), qui regroupe l’ensemble des réseaux ferrés des Etats-Unis*, a publié son rapport 2018. Document qui témoigne de la bonne santé du rail US quasi-totalement dominé par le fret.

Une activité qui, l’année dernière aux États-Unis, a progressé de 3,7% avec 13,6 millions de wagons et 14,5 millions de plates-formes conteneurs ou caisses mobiles chargés.

Côté voyageurs, l’opérateur fédéral Amtrak doit également faire face à une augmentation de ses trafics au-delà seul du « Corridor Nord-Est » (Boston-New York-Washington) pivot du réseau. Progression particulièrement forte en Californie et dans Les États du Sud qui oblige l’entreprise ferroviaire publique à acquérir de nouvelles locomotives de puissance.

Le choix a porté sur des B°B° Charger de Siemens [des Diesels lourds de 3300 kW dérivées des Vectron électriques) dont 32 avaient déjà été commandées en 2014 en pool avec l’opérateur voyageurs de l’Illinois pour 225 M$ plus une soixantaine d’autres acquises par divers réseaux.

La commande Amtrak totalise 75 Charger aptes à 125 mph (201 km/h) pour un total de 850 M$ à livrer d’ici 2024 par le site Siemens de Sacramento (Californie). Configurées aérodynamiques, elles seraient utilisées notamment pour tracter et pousser les rames Amtrak à deux niveaux.

*Mais aussi des réseaux canadiens et mexicains proches qui, en 2018, ont réalisé respectivement 7,8 et 2 millions de wagons et plates formes chargés.