• Jean-Philippe Pastre

Deux Mercedes-Benz Citaro NGT Hybrid à Bourges


Le réseau STU de Bourges a la primeur française de l'exploitation des deux premiers exemplaires de Mercedes-Benz Citaro NGT Hybrid de nouvelle génération. Cela fait partie des premières livraisons du modèle en Europe.

Rappelons que ce modèle repose sur un module d'hybridation légère de 14kW permettant la récupération d'énergie à la décélération, ainsi que l'assistance du moteur thermique dans les phases dites « transitoires » (typiquement : les accélérations et remises en vitesse).

Ce sont justement ces phases transitoires qui sont pénalisantes en termes acoustiques et de rendement moteur. Ce modèle dit « mild-hybrid » permet, selon Mercedes-Benz, de réduire la consommation de 8,5% en moyenne. L'énergie électrique est stockée dans des super-condensateurs sans entretien, dont le potentiel correspond à celui du véhicule.

Cette architecture technique est également disponible sur le Mercedes-Benz Citaro Ü (version plancher plat intégral) à vocation péri-urbaine (disponibilité homologation classe II).

Agglobus, l'autorité organisatrice des transports urbains de Bourges, ayant fait le choix du GNV depuis le début des années 2000, le Mercedes-Benz Citaro NGT Hybrid s'intégrera facilement à la flotte (50% du parc est constitué d'autobus fonctionnant au méthane).

Il est motorisé avec le Daimler 6 cylindres M936 de 7,7 litres à allumage commandé ce qui lui permet de bénéficier de la vignette Crit'Air 1. C'est aussi une première pour RATP Dev, qui bénéficie là d'une nouvelle architecture énergétique venant en plus des autobus à batteries ou de GNV conventionnels exploités en France ou au Royaume-Uni par le groupe.