• Michel Chlastacz

Ligne P du Transilien : la caténaire jusqu’à La Ferté-Milon


Le 15 février 2019, à La Ferté-sous-Jouarre, Lizy-sur-Ourcq et Meaux, Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France et d’Île-de-France Mobilités, et Alain Krakowitch, directeur-général de SNCF Transilien, ont rencontré les élus du nord de la Seine-et Marne et les associations d’usagers de la ligne P afin de leur annoncer une série de mesures concrètes - à court et moyen termes - qui sont destinés à améliorer le fonctionnement de la ligne.

Deux branches de la ligne P, Gretz-Armainvilliers-Provins (35 km), et Trilport-La Ferté-Milon (29 km) sont les dernières antennes terminales non électrifiées du réseau ferré Transilien, avec des services qui sont assurés notamment par des AGC bi modes.

Après la relance du projet d’électrification Gretz-Armainvilliers-Longueville-Provins dans le cadre de l’équipement de l’axe Paris-Troyes, Valérie Pécresse a annoncé l’inscription de l’électrification de la branche Trilport-La Ferté-Milon au programme du prochain CPER 2020-2024.

En outre, la branche principale Paris-Meaux-Château-Thierry va bénéficier, d’améliorations dès le prochain service annuel 2020-2021 notamment ave la mise en service de trains longs. Et en accord avec la région Grand Est, certains TER « Vallée de la Marne » desserviront la gare de La Ferté-sous-Jouarre aux heures de pointes du matin et du soir, afin de soulager les trains de la ligne P qui sont très chargés à ces mêmes heures.