• Michel Chlastacz

L’axe Berlin-Dresde-Prague joue des coudes


D’importants travaux d’infrastructures et d’accroissement de capacité sont en cours au sud du complexe ferroviaire berlinois afin d’accélérer les relations Berlin-Dresde-Prague.

Faute de projet de ligne à grande vitesse, l’objectif de DB Netz (équivalent de SNCF Réseau) vise la mise à 200 km/h de la ligne existante selon la démarche ABS*. L’objectif est de relier Berlin à Prague en quatre heures (pour 325 km !), contre 4 heures 25 aujourd’hui, et Berlin à Dresde en 1 heures 40 (2 h 2). Des performances qui devraient être améliorées à 3 heures et 1 heure 15 en 2025 à l’achèvement des sections à V 200.

D’ici 2020, il s’agit aussi de desservir (via un tronc commun sur la ligne Berlin-Dresde-Prague) le nouvel aéroport de Berlin-Brandebourg Willy Brandt en construction sur le site de Schönefeld, l’ex-aéroport de Berlin-Est.

Reste le point noir de l’accès au centre de Berlin, en raison d’un manque crucial de capacités liée au mélange des circulations grandes lignes, régionales et du S-Bahn (RER berlinois), la ligne se terminant par courte section à voie unique avant la ligne de Ceinture.

Un héritage de la coupure Est-Ouest, quand les relations Berlin-Dresde se faisaient depuis Berlin Ostbahnhof, gare principale de Berlin-Est. Aussi, l’opération vise à quadrupler cette section.

* En grande vitesse DB Netz distingue lignes NBS (NeuBauStrecke : ligne nouvelle ou LGV) et ABS (AufBauStrecke : ligne reconstruite ou aménagée)