• Michel Chlastacz

Leo Express ira encore plus à l’Est


Après avoir lancé fin 2018 une nouvelle relation ferroviaire journalière Prague-Ostrava-Cracovie*, l’opérateur ferroviaire « low cost » tchèque Leo Express ambitionne d’aller rapidement plus loin vers l’Est.

L’opérateur a ainsi déposé une double demande de sillons aux gestionnaires d’infrastructures tchèque (SZDC) et polonais (PKP-PLK) pour une durée de cinq années (fin 2019- fin 2024) en faveur de quatre allers-retours journaliers sur le trajet Prague-Olomouc-Ostrava-Katowice-Cracovie-Tarnow-Medyka (gare frontière avec l’Ukraine).

En raison de la différence d’écartement des voies, une correspondance vers Lviv (Lwow) serait systématiquement assurée en accord avec les Chemins de fer ukrainiens (UZ).

Les services Leo Express seraient assurés avec les trois nouvelles rames de construction chinoise CRRC actuellement en cours de livraison, et pour lesquelles une option de 27 unités supplémentaires est en cours de discussion.

Le plan horaire prévoit un trajet Prague-Cracovie effectué en 6 heures 40. Auxquelles s’ajouteraient 2 heures 41 jusqu’à la frontière ukrainienne, soit une durée totale de 9 heures 21 minutes avec une dizaine d’arrêts intermédiaires.

Au-delà de la traditionnelle clientèle des jeunes et des étudiants, Leo Express vise ici les centaines de milliers d’Ukrainiens qui travaillent en Pologne et en République tchèque…

-------------------------------------------------------------------

*Actuellement assurée en partie par autobus, en raison d’importants travaux de renouvellement de voies jusqu’en mai 2019.