• Michel Chlastacz

Le New Jersey Transit rempile avec Bombardier


Le 9 janvier 2019, le réseau NJT (New Jersey Transit) de l’agglomération de New York, troisième système de transport ferroviaire voyageurs des États-Unis, a signé un contrat pour la fourniture de rames automotrices inox à deux niveaux avec Bombardier.

Troisième de ce type depuis 2002, il concerne cette fois la livraison d’ici 2022 de 113 voitures supplémentaires pour un montant de l’équivalant de 585 M€. Ils vont s’ajouter aux 429 existantes de type comparable livrées au réseau NJT depuis une douzaine d’années. Un contrat qui est par ailleurs assorti d’une série d’options à lever pour un maximum de pas moins de 886 voitures additionnelles.

Les voitures commandées, équipées de systèmes d’information modernes, de ports USB et de systèmes de vidéo-surveillance, sont compatibles avec celles déjà en service, et offrent de larges vestibules et des racks à vélos, elles comprennent aussi bien des voitures remorquées que des automotrices destinées à remplacer des locomotives* utilisées en système push-pull (réversibilité) pour composer des rames de longueurs variables.

Bombardier a également livré au NJT le tram train diesel RiverLINE Camden-Trenton, dont le constructeur assure la maintenance et l’exploitation via une filiale ad-hoc.

(*) Les locomotives électriques Bombardier ALP parmi lesquelles la version bi-mode électro-diésel ALP-45 DP associe, côté électrique, l’alimentation par pantographes et par le troisième rail qui équipe les traversées ferroviaires de New York.