• Jean-Philippe Pastre

Le Sénat au secours des « gilets jaunes » ?


Par un communiqué daté du 14 novembre 2018, la Commission des affaires économiques du Sénat demande le gel des taxes sur l'énergie en 2019. Ce gel sera défendu par le sénateur Daniel Gremillet, rapporteur pour avis sur les crédits « énergie » du projet de loi de finances 2019 lors de l'examen de la première partie du budget.

Le Sénat viendrait presque à la rescousse des « gilets jaunes » en motivant sa position face à « l'autisme » du Premier ministre Edouard Philippe (on se souvient de l'imposition du 80km/h…) en ces termes : « Dans un contexte de prix mondiaux de l' énergie durablement élevés, la double accélération décidée par le gouvernement l'an dernier (…) pèse déjà assez sur le pouvoir d'achat des Français et sur la compétitivité des entreprises, sans qu'il faille encore y ajouter. En l'état, d'ici à 2022, ce sont 46 milliards d'euros supplémentaires qui seront prélevés sur la richesse nationale ! » Fermez le ban.