• Christine Cabiron

1500 élèves vont se retourner en car


Plus de 1500 collégiens du Gard et de l’Hérault seront sensibilisés en novembre 2018 au port de la ceinture de sécurité. Pour cela, ils vivront « pour de vrai » le retournement d’un car. Cette expérience a été rendue possible grâce l’installation d’un minibus sur un porte-engin qui se couche sur le flanc.

17 secondes, c’est le temps qu’il faut au car pédagogique conçu par Agora Formations pour se coucher sur le flanc. 17 secondes pendant lesquelles les passagers prennent conscience de la nécessité de boucler leur ceinture de sécurité.

« Quand on se retrouve les jambes en l’air, suspendu au dessus de son copain, on comprend pourquoi la ceinture de sécurité est utile. Ce car pédagogique est un moyen bluffant et ludique pour sensibiliser les enfants. C’est surtout plus efficace qu’un long discours », rappelle Jean-Yves Durant, responsable du secteur Languedoc pour Keolis, et directeur des Courriers du Midi.

Cette filiale est à l’initiative de la tournée de ce car pédagogique. Une opération menée en lien avec Keolis Alès et en partenariat avec le Syndicat mixte Hérault Transport et la Communauté d’agglomération d’Alès.

« L’absence du port de la ceinture de sécurité – pourtant obligatoire depuis 2015 - est un véritable déni de sécurité », rappelle Jean-Yves Durant. Or dans la réalité, seuls 30% des élèves qui prennent le car s’attachent.

Et ce malgré les opérations de sensibilisation organisées régulièrement par les transporteurs. « Nos conducteurs sont démunis face à ce phénomène car ils ne sont pas en mesure de contrôler à chaque arrêt que les enfants s’attachent une fois assis ».

Expérience renversante

D’où l’idée de faire appel à Agora Formations, qui a conçu un véhicule qui simule le retournement d’un car. Cette société, basée dans la Moselle, est spécialisé dans les formations incendie, sécurité et secourisme. « Ce car est unique en Europe car il a la particularité de se coucher sur son flanc », explique Francis Jacob, consultant pour Agora Formations. Pour cela, un minibus d’une vingtaine de places a été fixé sur un porte-engin, lequel est monté sur un vérin.

« Nous le mettons à la disposition des autocaristes pour sensibiliser les élèves au port de la ceinture de sécurité, mais aussi pour former leur conducteurs à l’évacuation du véhicule en cas d’accident. Nous intervenons également auprès des sapeurs pompiers pour effectuer des manœuvres de désincarcération » poursuit le consultant.

Dans le Gard et l’Hérault, ce car pédagogique sera en tournée jusqu’au 23 novembre prochain. Plus de 1500 collégiens, scolarisés dans neuf établissements scolaires, vivront cette expérience renversante. « Si seuls la moitié retient la leçon, ce sera déjà ça de gagné », estime Jean-Yves Durant. Dans ce secteur, Les Courriers du Midi transportent quotidiennement 25 000 élèves.