• Michel Chlastacz

Le bel été 2018 de Thalys


« Thalys aura réalisé son meilleur été » depuis sa fondation, selon Agnès Ogier, DG de l’entreprise, qui met par ailleurs en avant l’intérêt des « destinations septentrionales » du réseau et son offre de « tourisme à la fois vert et culturel ».

Un trafic record de 1,3 million de voyageurs entre la France, la Belgique, les Pays-Bas et l’Allemagne, qui a été réalisé durant les mois de juillet et d’août. Trafic qui offre cet été une progression de 6,5% en comparaison de ceux équivalents de 2017.

Un record qui permet à l’opérateur grande vitesse internationale d’afficher des trafics globaux en augmentation de 5,6% de janvier à août 2018, avec, en regard, un chiffre d’affaires total qui est également en hausse de 4,9%*.

Dans cet ensemble, c’est l’itinéraire Paris-Bruxelles, « liaison tronc » du système, qui porte ces résultats, avec, à lui seul durant cet été, une progression de 10,5%. Une progression elle-même fortement stimulée, toujours sur Paris-Bruxelles, par l’offre à bas coûts Izy, qui a augmenté son trafic de 17%.

En même temps, l’offre estivale dite Soleil (Bruxelles-Marseille) remporte cette année un franc succès avec une progression de 13%. En 2019, elle s’enrichira d’une nouvelle destination vers Bordeaux, les deux trains étant jumelés entre Bruxelles et Roissy.

* Un écart du à l’importance des tarifs promotionnels proposés durant la saison estivale. Période durant laquelle les voyages professionnels sont peu nombreux.