• Michel Chlastacz

Qui est Rethmann, nouvel actionnaire de Transdev ?


Le 2 octobre 2018 à Paris, Thierry Mallet, président de Transdev, a présenté l’accord capitaliste et structurel conclu entre son groupe et l’allemand Rethmann, qui détient désormais 34 % du capital.

Rethmann, entreprise familiale de transport née en 1934, a élargi son champ d’action national et international (55% des 14,4 Mds€ de son chiffre d’affaires généré par 72 000 personnes) aux services urbains dans les domaines de l’assainissement, du recyclage et des biotechnologies.

Présent en France depuis trente ans, il y emploie plus de 3000 personnes avec un chiffre d’affaires annuel de 600 M€.

Filiale de sa filiale Rhenus, Rhenus Veniro est présente sur le marché allemand des transports avec plus de 2000 emplois et 100 millions de voyageurs transportés. Elle gère des services de bus urbains et interurbains, de trains régionaux de voyageurs et des services fret de proximité en Rhénanie du Nord, en Rhénanie-Palatinat et en Saxe. Son réseau le plus important est celui de Zwickau, à l’est de l’Allemagne (23,5 km de lignes et 32 rames).

L’opération pose cependant questions. Alors que le partenariat de Régions de France avec Arriva, filiale de la DB, semble aller de soi, ici on trouve un déséquilibre entre la part de Rethmann dans le capital de Transdev - minorité de blocage tout de même - et la moindre importance des transports dans l’ADN du nouveau partenaire…

A suivre.