Fond-MM_edited.jpg
  • Michel Chlastacz

Un partenariat Arriva- Régions de France


Le 27 septembre 2018 à Marseille, Hervé Morin, président de Régions de France qui tenait congrès dans la Cité phocéenne, et Manfred Rudhart, président directeur général du groupe Arriva, ont signé un « accord de partenariat pour coopérer sur la réforme ferroviaire ».

Arriva s’engage à apporter « tout son savoir-faire et coopérera avec les régions de France pour les soutenir dans leurs démarches quant à l’évolution du marché ferroviaire régional », assuré Manfred Rudhart.

Autrement dit, le processus d’ouverture à la concurrence est lancé et, compte-tenu de l’image forte des succès du rail régional allemand, on ne s’étonne pas qu’un groupe d’Outre-Rhin puisse conseiller les régions françaises.

Rappelons toutefois qu’il ne s’agit pas ici de n’importe quelle entreprise. Arriva est la filiale internationale voyageurs du groupe Deutsche Bahn, exploitante de nombreuses lignes et réseaux urbains, locaux et régionaux* européens.

Elles totalisent pas moins de 2,4 milliards de voyageurs annuels dans quatorze pays : Croatie, Danemark, Espagne, Hongrie, Italie, Pays-Bas, Pologne, République tchèque, Royaume-Uni, Serbie, Slovaquie, Slovénie et Suède.

C’est en quelque sorte comme si un accord de coopération avait été signé entre les représentants de tous les länder allemands… avec le groupe Keolis !

(*) Mais aussi de relations ferroviaires régionales transfrontalières entre l’Allemagne et les pays voisins.