• Thierry Joly

Un véhicule autonome dans les rues coréennes


Dévoilée fin 2017, la navette autonome de 11 places appelée Zero Shuttle est entrée en service début septembre dans la ville sud-coréenne de Seongnam, dans la banlieue sud de Séoul.

Elle relie à une vitesse de 25 km/h l’entrée de la Pangyo Techno Valley à la station de métro de Pangyo distante de 5,5km. Une première dans le pays où jamais auparavant un véhicule autonome n’avait été autorisé à circuler sur le réseau routier.

Développée par l’Advanced Institute of Convergence Technology à la demande des Autorités de la province de Gyeonggi en collaboration avec divers organismes et sociétés, la Zero Shuttle n’a ni volant, ni accélérateur ou frein, et se déplace grâce à un réseau de communication V2X (vehicle-to-everything) permettant un échange en temps réel des informations sur le trafic et sa localisation.

Pendant deux mois elle n’embarquera que des employés des entreprises impliquées dans son développement, qui se serviront de cet essai en condition réelle pour peaufiner leur système. Le public pourra l’emprunter à partir du mois de novembre.