• Thierry Joly

Shenzhen voit très grand


Trente-trois lignes de métro d’une longueur totale de 1 335 km, soit cinq fois plus qu’aujourd’hui. Rien de moins. C’est ce que prévoit (promet, envisage) Shenzhen Metro Group, l’opérateur et constructeur du réseau métropolitain de Shenzhen à l’horizon 2035, pour répondre à l’accroissement de population et du trafic routier prévus par les analystes.

Une annonce faite à l’occasion du 20eanniversaire du réseau, qui exploite à ce jour sept lignes totalisant 265 km tandis que 273 autres kilomètres sont en cours de réalisation. Un développement qui, une fois achevé, en fera le troisième réseau de Chine, derrière ceux de Pékin et Shanghai qui font plus de 600 km.

Sa construction a jusqu’à présent été financée par l’Etat et la Municipalité, qui disposent des fonds nécessaires à l’extension envisagée, mais le directeur de Shenzhen Metro Group n’exclut d’avoir aussi recours à des partenariats public-privé.