• Michel Chlastacz

Autriche : une méga-commande pour Siemens


Si beaucoup d’opérateurs ferroviaires ne jurent plus que par les automotrices, qu’elles soient à grande vitesse, classiques ou de banlieue, d’autres restent fidèles aux rames tractées comme aux trains de nuit. C’est le cas des ÖBB, les chemins de fer autrichiens qui, le 21 août dernier, ont signé un accord avec Siemens d’un montant exceptionnel de 1,5 Md€ pour la livraison de pas moins de 700 voitures voyageurs de la gamme Viaggo à construire d’ici 2023.

Une première tranche ferme sera à livrer dès le courant de 2022, tranche qui totalise 163 voitures, dont huit trains de neuf voitures destinés aux trajets de jour et offrant 520 places par train et 13 trains de sept voitures Nightjet pour les trajets de nuit avec une capacité unitaire de 160 couchettes et de 100 places assises par train. Éclairage par LED, Wi Fi et confort maximum seront ici au rendez-vous selon le constructeur.

Si cette première tranche sera entièrement réalisée sur le site industriel viennois de Siemens, les autres voitures seront également équipées ou montées dans des sites des pays voisins d’Europe centrale (Croatie, Hongrie, Pologne, République tchèque, Slovaquie et Slovénie).

Cette acquisition de 700 voitures équivaut au renouvellement du quart de la flotte voyageurs totale des ÖBB et à plus de la moitié de celle des grandes lignes. Un effort comparable à celui de la « révolution Corail » de la SNCF au tournant des années 1970…