• Michel Chlastacz

La Bretagne étoffe l’offre TER Rennes-Vannes


Fin juillet, après deux années de travaux, la modernisation de la section Rennes-Redon-Vannes (126 km) de la ligne Rennes-Quimper s’est achevée après 17 M€ d’investissements. Outre le renouvellement de la voie, les travaux ont porté sur le remplacement de la signalisation avec l’installation du BAL (Bloc Automatique Lumineux) en remplacement du BAPR (Block Automatique à permissivité Restreinte). Ce qui permet un accroissement significatif des capacités de la ligne, tandis que les rectifications de courbes et les modifications du profil de la voie ont apporté des possibilités d’augmentation de la vitesse maximale jusqu’à 160 km/h sur la quasi-totalité d’un parcours pourtant sinueux.

En septembre prochain, les temps de parcours et l’offre TER seront significativement améliorés. La durée du trajet omnibus Rennes-Redon (71,2 km) passera de 47 à 40 minutes et 34 minutes pour les trains directs. Et la meilleure durée de trajet entre Redon et Vannes (54,5 km) passera de 29 minutes à 25 minutes. Par ailleurs, l’offre TER Rennes-Redon passera à 18 allers-retours journaliers les jours ouvrables.

Comme sur Rennes-Saint-Brieuc-Brest, où le BAL a aussi été installé entre Saint-Brieuc et Guingamp en 2017, on profite ici de l’effet LGV Bretagne-Pays de la Loire, qui, un an après l’inauguration de la ligne, a apporté un accroissement de 17% du nombre des voyageurs TGV et de 9% de celui des voyageurs TER grâce aux correspondances.