• Michel Chlastacz

Île-de-France : l’appel d’offres des MING du RER B est lancé


Une étape supplémentaire vers le renouvellement accéléré des matériels roulants du RER. Le 28 juin dernier, Île-de-France Mobilité, la RATP et la SNCF ont lancé un appel d’offres commun pour remplacer les 117 rames MI 79 rénovées et les 31 rames MI 84, matériels bi-courants (1,5kV + 25 kV) qui circulent actuellement sur la ligne B du RER.

Un remplacement anticipé de quatre à cinq années, et qui interviendrait à partir de 2024-2025. Il est nécessité par la montée régulière des trafics sur une ligne qui accueille désormais plus de 900 000 voyageurs/jour.

L’appel d’offres vise à l’acquisition de 180 rames, dont 146 en commande ferme, et dites MING (Matériel d’Interconnexion de Nouvelle Génération). Des rames d’une longueur de 208 m en unités multiples, partiellement ou totalement à deux niveaux avec des intercirculations libres entre les voitures. Il s’agit également d’atteindre des capacités d’emport qui seraient de 20 à 30% plus élevées que les matériels actuels à un seul niveau.

Autant d’indications côté configurations qui offrent un véritable « portrait en creux » des Regio 2 N de Bombardier. Serait-ce, cette fois, une façon d’ouvrir la compétition en comparaison du précédent appel d’offres des 255 rames RER NG à livrer d’ici 2021 ?

Appel d’offres qui avait été remporté par un consortium associant Alstom et Bombardier, avec des rames dont le design vient justement d’être présenté le 11 juin dernier…