• Jean-François Bélanger

Lyon : nouveau braquet pour les Vélo’v


Pionnier du vélo en libre service dans les grandes villes depuis 2005, le système lyonnais Vélo’v, qui a été reconduit à la société JCDecaux l’année dernière pour 15 ans supplémentaires, annonce de nouveaux développements avec des vélos plus légers, plus connectés et accessibles au-delà du centre de l’agglomération.

4 000 nouveaux vélos vont être installés en une seule nuit, du 17 au 18 juillet prochains dans l’agglomération lyonnaise. Plus légers, plus modernes et mieux connectés, ils seront dotés d’un système de verrouillage électronique qui permettra notamment des arrêts de courte durée, même loin d’une station.

Une façon de proposer une expérience similaire à celle d’Indigo, l’autre service de vélo en libre service proposée aux lyonnais, mais lui en free-floating. De même, il sera possible d’enfourcher un Vélo’v, via l’application, sans passer par la borne, avec une notification de fin de trajet fournie à l’utilisateur.

« Les nouveaux vélos seront tout aussi robustes que les anciens, car certains d’entre eux sont empruntés jusqu’à 30 fois par jour », confirme Pascal Chopin, directeur régional JCDecaux en Rhône-Alpes.

Ensuite, à partir de l’année prochaine, 1 000 vélos supplémentaires seront mis à disposition d’ici 2020, avec 1 850 points d’accroches supplémentaires réparties dans 80 nouvelles stations, ce qui portera le total à 420 stations. Et de ce fait, ce seront 21 nouvelles communes, en dehors de Lyon et Villeurbanne, qui profiteront de Vélo’v.

Parallèlement, une nouvelle offre tarifaire voit le jour, à compter du 1erjuin. Adoptée en décembre par le conseil métropolitain, la plus innovante concerne le lancement d’une offre à l’utilisation, sans abonnement, au prix de 1,80 € l’unité. « Lyon compte 68 500 abonnés, mais 60% des abonnés pour un jour ne font qu’un seul trajet », explique Pascal Chopin. « Alors que nous commençons à observer en plus des déplacements pour motifs de loisirs des trajets domicile-travail », commente David Kimelfeld, président de la Métropole. Enfin, la facturation se fera à posteriori, à la minute près, sachant que 97% des trajets sont d’une durée inférieure à 30 minutes.

« L’ensemble de ces innovations sera ensuite décliné sur les autres agglomérations où nous intervenons, à Nantes, Stockholm, Luxembourg… », annonce Pascal Chopin.

Des nouveautés qui devraient donner encore plus d’élan aux déplacements dits en modes actifs à Lyon, où l’utilisation de la bicyclette croit à un rythme de 15% l’an ! La Métropole vient d’ailleurs de lancer une aide de 100€ pour les 2 500 premières acquisitions d’un vélo à assistance électrique, sans compter l’accroissement du réseau des voies pour cyclistes.

Ces mesures visent à augmenter la part des modes doux dans les déplacements inférieurs à 3 kilomètres qui représentent 70% des déplacements dans l’agglomération, et ont 58% sont effectués en voiture. Repris dans le Plan des Mobilités Actives, la part modale du vélo doit atteindre les 8% à l’horizon 2030.

Pascal Chopin, directeur régional Rhône-Alpes JCDecaux.