• Jean-François Bélanger

La SNCF confirme ACC pour la rénovation des TER


C’était l’un des chevaux de bataille du président d’Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, depuis son élection : fournir les marchés de la rénovation de ses TER à l’entreprise auvergnate en difficulté, ACC Ingénierie et Maintenance. La SNCF l’a entendu, et vient de retenir l’offre du groupement, associé à Bombardier pour la rénovation de 16 rames TER appartenant à la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Ce marché représente un contrat de 20 millions d'euros, réparti à égalité entre les deux parties. Bombardier se chargera des études et des achats, et ACC Ingénierie et Maintenance des travaux sur l’ensemble des rames.

Le chantier doit démarrer cet automne et s’échelonnera sur 32 mois. Il complète un précédent marché signé avec la RATP, dont la tranche ferme concerne 86 rames de métro pour un montant d’un peu plus de 50 M€ sur 5 ans.

Ce contrat avec la SNCF permet à ACC Ingénierie et Maintenance, dont l’effectif est passé de 320 à 265 salariés, de regarder avec davantage de sérénité son avenir industriel. D’autant qu’il vise aussi la rénovation des tramways des réseaux de Strasbourg et de Grenoble. Soutenue par la région et la Métropole de Clermont, la société auvergnate souhaite cependant renforcer son actionnariat avec la recherche de nouveaux partenaires financiers.

#ACC