• Michel Chlastacz

2017 : " année de croissance rentable " pour la RATP


C’est sur fond d’optimisme que le 23 mars, Catherine Guillouard, présidente de la RATP, a présenté les résultats 2017 de l’entreprise. Les trafics (3,353 Mds de voyageurs soit + 1,3 %) comme le chiffre d’affaires (5,48 Mds€ et + 0,7 %) ont bénéficié de la reprise économique et du forfait toutes zones.

Côté trafics, le RER (+ 3%) et le tramway (+2,7%) tirent les résultats vers le haut. Le métro continue à progresser (+ 1,3%) « grâce au retour de la croissance et de la clientèle touristique ». Mais les résultats des bus (+ 0,2%) sont impactés par les difficultés de circulation liées à l’importance des travaux de voirie.

En sus de la conjoncture, la RATP attribue ces résultats à « l’amélioration notable » de la ponctualité de la ligne A du RER, et à un taux de ponctualité exceptionnel pour le métro (98,1% aux heures de pointes), avec de meilleurs résultats qu’en 2016 sur les lignes 4 et 13, celles dont la charge de trafic est la plus forte.

S’ajoute l’importance des investissements. Soit 1,56 Md€, dont 46,1% pour la modernisation et l’entretien des infrastructures, et 44,8% pour le prolongement des lignes de métro et de tramways.

L’année 2018 sera celle du prolongement du T 3 à Porte d’Asnières, du déploiement du pilotage automatique sur la flotte du RER A et de l’accélération du Plan Bus 2025, qui a l’objectif de convertir les deux-tiers des centres bus à l’électrique et un tiers au biogaz.