• Pierre Cossard

Paris : " demain on voyage gratis ! "


La maire de Paris Anne Hidalgo a décidé de lancer une étude sur la mise en œuvre d’un pass Navigo gratuit dans les transports en commun parisiens d’ici à 2020. Dans un premier temps, les élus municipaux étaient amenés à se prononcer le 20 mars sur la gratuité de ce même pass Navigo pour les plus de 65 ans touchant moins de 2200€ par mois et 3400€ pour un couple. Une mesure qui concerne 200 000 parisiens, ainsi que les 20 000 bénéficiaires de l'allocation adulte handicapée.

Si la mise en œuvre de la gratuité dans une vingtaine de villes françaises fait toujours débat dans l’univers des transports collectifs, le cas parisien revêt un caractère particulier. En effet, les habitants de la capitale contribuent à hauteur de 3,8 Mds€ aux recettes d’Ile-de-France Mobilités, lui-même sous la responsabilité de la région, et non pas de la mairie de Paris.

A l’heure où la mise à niveau du réseau francilien réclame des investissements colossaux, l’annonce d’Anne Hidalgo apparaît bien pour ce qu’elle semble devoir être : le lancement de sa campagne électorale visant à une reconquête de la mairie en… 2020 justement.

Une vieille recette, typique du « demain on rase gratis », comme le stigmatise d’ailleurs l’opposition municipale, et qui est sans doute lancée aujourd’hui pour tenter de faire oublier quelques autres polémiques, comme la mise en œuvre chaotique du Vélib’ 2, les abus constatés de la délégation au privé de la verbalisation des stationnements, ou la piétonnisation contestées des voies sur berges.