• Michel Chlastacz

Gros coup de pouce au corridor IV en Bulgarie


La ligne Sofia- Plovdiv (164 km) est plus que la principale ligne du réseau ferré bulgare qui relie la capitale à la seconde ville du pays. C’est également la première ligne des BDZ à avoir été électrifiée en 1962, puis doublée de bout en bout et équipée en 1981 d’une commande centralisée.

Mais elle est aussi et surtout un maillon essentiel de la partie balkanique du corridor paneuropéen IV. Plus précisément de la branche du lien ferroviaire avec la Turquie, via Istanbul et le nouveau tunnel sous le détroit.

C’est pourquoi l’Union européenne a alloué pas moins de 451 M€, soit plus des trois-quarts de l’investissement à la modernisation des seuls 51 km et des cinq gares de la partie centrale de cette ligne. Un chantier urgent qui doit être réalisé d’ici 2023, avec la remise à niveau de la voie, des ouvrages d’art (20 tunnels et 23 viaducs totalisant 9 km), des installations électriques et de signalisation plus la suppression de tous les passages à niveau afin de faire rouler les trains de voyageurs à 160 km/h et les trains de fret à 120 km/h.

Le groupe d’ingénierie français Egis a également participé au nouveau projet. Il avait déjà étudié en 2015 - et au profit de la partie ouest de cette même ligne - la modernisation des 23 km parmi les plus complexes du trajet (11 tunnels et 4 viaducs importants), plus la création d’une nouvelle section dédiée voyageurs sur 22 km parallèles.