Fond-MM_edited.jpg
  • Jean-François Belanger

André Marcon, monsieur Transport et Mobilité du Massif Central


Réuni le 9 mars, à Royat (63), sous la présidence du préfet de Région, et en présence du représentant de l’Etat pour les travaux à venir, le comité du Massif Central a élu Brice Hortefeux, ancien ministre et vice-président d’Auvergne-Rhône-Alpes, à sa présidence.

Le comité de Massif Central rassemble les représentants de 22 départements répartis sur les 4 régions concernées (Auvergne-Rhône-Alpes, Occitanie, Nouvelle Aquitaine et Bourgogne-Franche Comté).

André Marcon

Ils représentent une surface équivalente à celle de l'Autriche ou du Portugal, pour une population de 3,8 millions d’habitants. Cette élection intervient après l’initiative menée par Vincent Descœur, député du Cantal, contre la loi qui va limiter à 80 kilomètres/heure la vitesse sur les routes nationales et départementales, à double sens sans séparateur central, au lieu de 90 kilomètres/heure, à partir du 1er juillet.

La commission Transport et Mobilité du comité du Massif Central, chargée justement de lutter contre la désertification des territoires, a élu André Marcon, ancien président des CCI de France, à sa présidence. Elle peut compter dans son action sur les conventions signées avec l’Union Européenne,

l’Etat et les Régions représentant une enveloppe de 143 millions d’euros.