• Michel Chlastacz

60 rames Desiro pour Siemens en Israël


Le 7 mars dernier, Siemens et les Chemins de fer Israéliens (RI) ont signé un contrat d’un montant de 900 M€ pour la fourniture de 60 rames automotrices électriques de la gamme Desiro en version voitures à deux niveaux partiels.

Le contrat inclut la livraison initiale de 6 rames à quatre caisses et de 18 rames à six caisses avec leur maintenance associée, plus la construction d’un nouvel atelier-dépôt à Ashkelon dans l’ouest du pays.

Le constructeur estime que ce contrat revêt une grande importance et pour deux raisons : d’une part, puisque c’est la première fois que Siemens livre des rames complètes en Israël, d’autre part, parce que c’est également la première fois que des rames Desiro à deux niveaux sont vendues en dehors du marché intérieur allemand.

Les travaux d’électrification en 25 kV d’Haïfa-Tel-Aviv, ligne principale du réseau, sont en cours d’achèvement, en même temps que celle des lignes du réseau de banlieue de Tel-Aviv. En attendant le lancement prochain d’autres chantiers, notamment celui de la nouvelle ligne Tel-Aviv-Jérusalem, parallèlement à l’électrification de la ligne existante.

Les automotrices à deux niveaux Desiro devraient assurer les relations omnibus et de banlieue à courte distance, tandis que les parcours grandes lignes seront réalisés par les 62 locomotives TRAXX et les rames à deux niveaux Twindex qui avaient été commandées en 2015, cette fois à Bombardier Transport, pour 230 M€ !