• Pierre Cossard

Gobee.bike quitte la France


L’annonce aurait pu faire l’effet d’une douche froide pour les adeptes de la « mobilité douce », elle est pourtant passée relativement inaperçue. Le 24 février, Gobee.bike, l’entreprise de vélos en libre-service, a annoncé son départ immédiat, et définitif de la France.

En quatre mois, « plus d'un millier de vélos ont été volés ou privatisés, et près de 3 400 endommagés », précisait le communiqué de l'entreprise qui, début janvier, avait déjà mis un terme à ses services à Lille, Reims et Bruxelles.

« Sur les mois de décembre et janvier, la destruction en masse de notre flotte s’est amplifiée, en devenant le nouveau passe-temps d’individus, le plus souvent mineurs », explique l'entreprise. Un triste constat qui en dit long sur « l’incivilité », un des freins non négligeables au développement serein de ces mobilités alternatives…

Retrouvez un dossier complet sur le vélo en ville dans Mobilités Magazine N°14,

disponible le 2 avril prochain.