• Michel Chlastacz

Siemens teste son « tramway autonome » à Ulm


Siemens a engagé en 2015 des recherches qui visent à la réalisation d’un « tramway autonome ». Lancées à partir d’équipements conçus d’origine pour l’automobile, leur concrétisation en grandeur réelle et dans les conditions d’exploitation tout aussi réelle est en cours sur le réseau des tramways d’Ulm.

La notion de « tramway autonome » n’est pas celle d’un tramway sans conducteur. Il s’agit essentiellement d’un système d’aide et d’automatisation de la conduite, dont les outils consistent dans l’association de caméras, de scanners et de radars installés sur des rames Combino classiques. Des outils qui peuvent ici être mis en œuvre par étapes.

Première étape, déjà testée depuis deux ans à Ulm, les caméras spécialisées dites « Tram Assistant V1.0 ». Dans un système ouvert à d’autres circulations comme celui où évolue le tramway, elles permettent, associées au système de freinage de la rame, de détecter des obstacles. Et de pouvoir freiner en urgence.

Seconde étape en cours d’installation, celle des systèmes d’analyse des données par radars et scanners qui, après Ulm, seront installés à Brême.

Troisième étape, la création d’un centre de contrôle qui, pour chaque rame et en temps réel, donnera le « feu vert » de circulation sur la base des données fournies par les systèmes. Ce qui devrait permettre de rouler sans intervention directe du conducteur jusqu’à 90 km/h, une vitesse pouvant être atteinte sur sites propres en zones suburbaines …