• Thierry Joly

Contrat du siècle pour Kawasaki


Le Metropolitan Transportation Autorithy de New York City devrait annoncer cette semaine le choix de Kawasaki Heavy Industries pour la fourniture de 500 wagons de métro du nouveau modèle R211 livrables à partir de 2020 avec option pour 1 100 autres. Une méga commande de 3,61 milliards de $, la plus importante jamais décroché par le constructeur japonais, qui était en concurrence avec un consortium constitué du chinois CRRC et du canadien Bombardier. Pourtant moins chers, ces derniers auraient été écartés en raison des problèmes rencontrés par Bombardier pour satisfaire un précédent contrat avec le MTA. Kawasaki Heavy Industries prévoit de construire le prototype de ce nouveau métro dans son usine de Kobe, et de le produire en série dans son usine américaine de Lincoln dans le Nebraska, tandis que des finitions et des tests seront effectués dans son usine de Yonkers, près de New York. Dotés de portes plus larges, ces nouveaux wagons R211 permettront aux passagers d’embarquer et de débarquer plus rapidement, et ainsi de réduire les retards sur les lignes aux heures de pointe.