• Jean-François Bélanger

5,5 M€ pour le Tramway du Mont-Blanc


Dans le cadre de l’adoption de son Plan Tourisme, le conseil départemental de Haute-Savoie vient de voter, en ce début d’année, un budget de 6,8 M€, dont 5,5 M€ pour le Tramway du Mont-Blanc.

Des travaux seront réalisés sur les secteurs de Bellevue et de Motivon, en lien avec les enjeux sécuritaires de ces derniers. 1,3 kilomètre de voie supplémentaire seront rénovés, en complément du précédent chantier. La Commission Permanente a également voté le versement de 200 000 euros à son exploitant, la Compagnie du Mont-Blanc (qui exploite aussi le chemin de fer du Montenvers), pour le lancement de deux marchés d’assistance à maîtrise d’ouvrage, afin de procéder au renouvellement des rames du Tramway du Mont-Blanc, à l’horizon 2021-2022.

Actuellement, le Tramway du Mont-Blanc est constitué d’une motrice et d’une remorque. Il circule sur la plus haute voie de chemin de fer électrifié et à crémaillère de France. Il relie la gare SNCF de Saint-Gervais-les-Bains-Le Fayet, à 580 mètres d’altitude, au glacier de Bionnassay, à 2 372 mètres d’altitude.

Effort poursuivi pour les suppressions de passages à niveau

Toujours, dans le domaine des transports, la collectivité territoriale a également émis un avis favorable sur le dossier d’enquête publique concernant la création d’une liaison autoroutière concédée entre Machilly et Thonon-les-Bains, en vue du lancement de l’enquête d’utilité publique prévue en mars prochain.

Par ailleurs, elle s’est prononcée en faveur de la suppression des passages à niveaux de la commune de Perrignier, car le récent accident de Millas a remis en mémoire le drame d’Allinges. Le département a ainsi encouragé les pouvoirs publics et Réseau Ferré de France à accélérer la sécurisation des passages à niveaux dangereux.

En 10 ans, la Haute-Savoie rappelle qu’elle a investi 10 M€ pour la suppression des passages à niveaux de Sallanches et d’Allinges, et que 17,5 M€ sont engagés pour le démarrage des travaux destinés à la suppression de ceux d’Etrembières et de Reignier.