• Michel Chlastacz

Le Luxembourg aura le premier réseau «tout ERTMS»


C’est le plus petit réseau ferré européen avec seulement 275 kilomètres de lignes. Mais ce n’est pas le moindre en raison de sa position éminemment stratégique puisqu’il se situe aux confins de plusieurs grands corridors transeuropéens.

Aussi, les CFL (Chemins de fer luxembourgeois) ont annoncé que le 1er janvier 2020, ils supprimeront totalement leur signalisation nationale, dit « système Memor II + » pour passer au « tout ERTMS », ce qui implique que l‘ensemble des lignes comme les 175 engins moteurs des CFL soient équipés. En conséquence, tous les matériels des réseaux ferrés voisins qui doivent transiter par le Luxembourg le devront également, comme le sont déjà et d’origine les TGV qui assurent la liaison Paris-Luxembourg via la LGV Est-européenne.

Aussi, dès la décision des CFL, la région Grand Est a décidé d’investir 27,46 M€ (dont 15% sont issus des fonds européens) pour équiper de l’ERTMS les 25 rames TER 2N-NG interopérables SNCF-CFL qui assurent le trafic transfrontalier. Issues du parc commun des TER Lorraine et des CFL, elles ont été livrées par Alstom pour le « Sillon lorrain » (Metz-Luxembourg), où elles circulent avec les 2200 des CFL tout à fait identiques (photo).

Après une phase d’étude qui est déjà achevée, une phase de « prototypage et d’homologation » est lancée, et s’achèvera en juillet 2019. Elle précèdera l’équipement de l’ensemble du parc qui sera prêt pour le passage à l’horaire 2019-2020 en décembre 2019.