• Thierry Joly

Taïwan interdit les bus chinois


Le Ministère taïwanais des affaires économiques a annoncé le 22 décembre l’interdiction des importations de bus chinois dans le pays. Déjà réclamée par certains députés il y a deux ans, cette mesure s’applique à tous les véhicules transportant au moins 10 passagers, conducteur inclus. Si les Autorités ont invoqué des questions de sécurité pour justifier leur décision, plusieurs bus d’origine chinoise ayant été impliqués dans de graves accidents au cours des dernières années, les motivations économiques sont évidentes. La valeur des importations de bus chinois a en effet triplé de 2015 à 2016, les entreprises taiwanaises ne pouvant rivaliser en terme de prix, et voient leur part de marché réduite à la portion congrue. Si elle est strictement appliquée et dure dans le temps, cette interdiction pourrait par ricochet créer des opportunités pour les constructeurs européens, alors que Taiwan est encore sous-équipé en bus électriques, et que son Premier ministre a annoncé sa volonté de voir tous les bus publics fonctionner à l’électrique d’ici 2030…